Nous avons choisi ce thème pour débattre lors de notre AG du 8 mars 2018 dans les locaux de CAHP Île-de-France.

Une demande citoyenne inégale, des partenariats institutionnels et professionnels variables, des présences et options associatives diverses...
En quoi les contextes spécifiques facilitent ou au contraire freinent la concrétisation des projets dans différents territoires ?

Des membres de cinq groupes très divers ont apporté leur point de vue :

  • Le Grand Portail immeuble en accession sociale à la propriété à Nanterre (92),
  • La Maison des Babayagas, programme locatif social à Montreuil (93),
  • Le 2 Cousté, opération en accession à Cachan (94),
  • Les Voisins du quai, programme mixte à dominante sociale à Lille (59)
  • Le 4 mars, projet de coopérative d’habitants à Lyon (69).

Nous avons débattu des apports réciproques (et de leurs limites) qui sont toujours spécifiques mais bien souvent convergents.

Nous nous proposons d’apporter les résultats de ces échanges comme contribution à « La ruche en mouvement » qui se poursuivra lors des prochaines Rencontres Nationales de l’Habitat Participatif organisées à Nantes du 5 au 7 juillet.

 

 



retour